allô le plombier: je me les mets où ces durites ?

Courroie de distribution, pompe à eau, etc...
Répondre
Avatar de l’utilisateur
Foxpan11mamba
Invité de l'Amicale
Messages : 5
Inscription : 05 mai 2018, 23:52
Type de votre moto : ST 1100
Région : Rhône-Alpes
Localisation : monts du Lyonnais

allô le plombier: je me les mets où ces durites ?

Message par Foxpan11mamba » 28 sept. 2018, 19:49

Bonjour les "Panistes mécanos" et plombiers
Comme je l'ai indiqué dans ma présentation (règlement et charte obligent), je pensais retrouver ma jeunesse en "enquillant" de nouveau après quelques années d'interruption.(palmarès: les "elèph" 77, plateau de Langres verglacé et Nurburgring au bout: La Mecque du puriste) :P , respect :amen:
J'étais "BM": solidité, fiabilité etc..., je visais une "K100". Après quelques avis de motards dignes de ce nom (50 ans sur Guzzi et d'autres européennes sauf du "jap.") j'apprends que c'est plus la "BM" d'antan !
Coucou le "boncoin": WAOUH....PAN EUROPEAN = fiabilité et de plus c'est beau ! :merci:
Contacte le vendeur, essai, négociation, achat (dans l'état) et retour dans mes pénates... "Jouissance" !
premier week-end: 1ère en bas, c'est parti. .... 14 bornes au compteur journalier "couic": plus rien ! :diable:
allô dépanneur: pour 340 € c'est O.K.
bilan après auscultation: pompe à eau grippée entrainant la torsion des soupapes d'échappement, le décalage de la distribution et bien sûr la pompe à eau (pièce d'usine incassable selon le constructeur).
Récupération de pièces: bloc moteur et pompe à eau d'occase (sans garantie), pochette de joints (Belgique), pastilles d'épaisseur des poussoirs d'arbre à cames (dont le vendeur de mon concessionnaire le plus proche ne connait pas le diamètre !), huile, liquide de refroidissement etc...
Remontage du puzzle en cours et blocage: je me retrouve avec des durites en trop (stockées dans un carton au démontage) et une fameuse durite qui sort du bloc pompe à eau en haut à droite (côté bouchon de remplissage d'huile moteur (voir photo si j'y arrive) introuvable sur la RTM et dans le manuel de la ST1100 M ou N (la basique, sans ABS-TCS) ? De ce fait, je n'ose mettre le contact, que la pompe se mette sous pression et que je prenne une giclée !
Le seul dessin où l'on aperçoit partiellement partant de la pompe est le dessin n° 90 page 47 de la RTM : tuyau du refroidissement d'huile et du moteur. Mais où va-telle ?
Épluchant divers forums, un anglais "paniste" parle de "boite à air" situé sous le filtre à air mais je n'ai pas ça dans mon carton ! Alors je me l'a mets où cette durite autre que le même endroit qu'un thermomètre médical ou un suppositoire ?
Merci d'avance pour votre aide
J'essaie de vous joindre une photo des autres durites avant que je les "benne" afin de rouler plus léger, mais j'ai peur que ça roule moins bien (je pense qu'il y en a une qui doit être le reniflard du boitier de filtre à air).
A+ les panistes qui ne sont pas en pan....ne


Image
Image
Si tu te lèves avec l'envie de bosser, recouche-toi aussitôt, ça devrait te passer.
Ne fais point demain ce que tu pourrais faire après demain.

Avatar de l’utilisateur
leon73
Invité de l'Amicale
Messages : 43
Inscription : 30 mars 2014, 19:16
Type de votre moto : ST 1100
Région : Rhône-Alpes

Re: allô le plombier: je me les mets où ces durites ?

Message par leon73 » 30 sept. 2018, 11:57

Ça me rappelle (à tarte) qqchose... Bon, je regarde ça quand j'ai un peu de temps, ptet en fin de journée.

Juste une question : Quelle année ta pétoire, standard ou ABS ?

Avatar de l’utilisateur
leon73
Invité de l'Amicale
Messages : 43
Inscription : 30 mars 2014, 19:16
Type de votre moto : ST 1100
Région : Rhône-Alpes

Re: allô le plombier: je me les mets où ces durites ?

Message par leon73 » 30 sept. 2018, 15:57

Je ne sais pas si ça peut t'aider mais bon, aucazou comme disait ma grand-mère...

L'année dernière, je me décide de changer le moteur de ma Pan qui frise les 200 000 kms. La raison ? Cylindres ovalisés (perte de compression), de l'huile cramé sur les têtes de pistons et une soupape grillée.

Je trouve un moteur d'occase (merci Eric) et surpression dans le bas-moteur, ce qui occasionne des fuites au niveau des couvre-culasses (je passe sur les détails). La cause finie par être trouvée après comparaison entre les photos de la pétoire à Eric et la mienne. J'avais un "vieux moteur" d'origine (Ma brèle date de 1993) et le "nouveau" moteur est plus récent. La différence ? Le circuit de mise à l'air.

Sur les premiers moteurs, la sortie du reniflard se fait à l'avant du cylindre avant droit et monte dans la boite à air où se trouve le filtre à air.

Dans les nouveaux moteurs, la sortie du reniflard se fait sur la boite de vitesse, un tuyau monte dans une boite "de tranquillisation ?" puis remonte dans la boite à air.

Bref, il a fallu "bricoler" une prise d'air sur mon nouveau moteur en utilisant un bouchon inutilisé à la gauche du moteur. Percage, mise en place d'un raccord cuivre, un bout de tuyau d'arrosage et zou, c'est reparti pour une nouvelle vie :)
Image

Répondre