Remplacement moteur

Courroie de distribution, pompe à eau, etc...
Répondre
taoukar
Invité de l'Amicale
Messages : 6
Inscription : 04 août 2018, 11:20
Type de votre moto : ST 1100
Région : Midi-Pyrénées

Remplacement moteur

Message par taoukar » 11 nov. 2018, 20:11

Bonjour,
Je dois remplacer le moteur de ma moto (1100 ST) le week-end prochain.
J''aurais voulu avoir quelques conseils histoire de me faciliter un peu la tâche.
Je vais bien sûr profiter de l'occasion pour procéder au remplacement de la courroie de distribution.
merci par avance...
:hello:

Avatar de l’utilisateur
leon73
Invité de l'Amicale
Messages : 50
Inscription : 30 mars 2014, 19:16
Type de votre moto : ST 1100
Région : Rhône-Alpes

Re: Remplacement moteur

Message par leon73 » 16 nov. 2018, 10:10

Yo man,

Je l'ai fait il y a qq mois.

La préparation peut se faire seul (démontage du plastique, carbus, tuyaux en tout genre, vidange, etc. ). Concernant le bras oscillant, jette un œil ici : viewtopic.php?f=36&t=9660

Par contre, pour sortir le moteur du cadre, je te conseille d'avoir qqun avec toi, qqun qui a le sens mécanique et du muscle. Le moulbif fait une centaine de kilo, même en s'aidant d'une chèvre, il vaut mieux être deux et sangler le cadre afin qu'il ne bouge pas.

Idem pour le recadrage et le remontage de l'ensemble.

Profites que le nouveau moteur soit sur l'établi pour changer la courroie.

Bon courage.

stefdu30
Invité de l'Amicale
Messages : 20
Inscription : 23 sept. 2017, 11:04
Type de votre moto : ST 1100
Région : Languedoc-Roussillon

Re: Remplacement moteur

Message par stefdu30 » 08 mai 2019, 18:26

bonjour, je vais avoir à faire la même chose, du coup si tu as le temps et pris des photos, ton retour d'expérience m'intéresse.
merci
stef

Avatar de l’utilisateur
leon73
Invité de l'Amicale
Messages : 50
Inscription : 30 mars 2014, 19:16
Type de votre moto : ST 1100
Région : Rhône-Alpes

Re: Remplacement moteur

Message par leon73 » 10 mai 2019, 08:39

Yo man,

Voilà un texte et des tofs que j'avais fait pour un copain mais qui a toute sa place ici.

*******************************************************************************************

Ma Pan a 200 000 km. Je l'ai depuis 1999. Avec elle, j'ai signé qq chronos mais ça, c'était avant. Et puis, je suis parti en expatriation pendant 4 ans et ça m'emmerdait de la vendre ou de la laisser pourrir dans un garage. Alors, je l'ai filé à mon frangin qui l'a un peu utilisé mais c'est surtout son fils, mon neveu donc qui a roulé avec pendant ces 4 années. Le garçon roule aussi sur le 900SS de son père (qui est maintenant à lui) et donc il a conduit la Pan comme le 900SS. Il roule plutôt bien mais il a tendance a ne laisser personne devant lui... Bref, la vielle bleue a un peu souffert. A mon retour, j'ai repris possession de ma brèle.

Quatre ans sans rouler, j'ai beaucoup perdu en sensation, je roule beaucoup moins vite, je fais moins le con, l'age joue aussi sur ce registre. Bref, je ne me suis pas rendu compte que la belle bleue avait perdu de la puissance.

C'est arrivé en Savoie que j'ai pris conscience que qq chose n'allait pas : les compressions étaient faibles mais remontaient avec de l'huile sur les têtes de pistons, sauf sur un cylindre qui avait une compression très basse. Résultat, cylindres ovalisés et une soupape d'échappement grillé. J'ai changé la soupape mais pour les cylindres ovalisés, problème, ces putains de cylindres font un monobloc avec le carter supérieur. Et dans tous les cas, il faut tomber le moteur qui pèse allègrement 100 Kg.

Ce n'était pas l'urgence (Les Enfield occupaient laaargement mon temps) et la Pan est resté au fond du garage.

L'année dernière, je me décide à trouver un moteur d'occase et j'en cause à mon pote Eric qui roule aussi avec un ST1100 attelé qui me dit "j'en ai un que je voulais monter sur ma machine, si tu veux, je te l'envoie". Il me le fait un bon prix et je reçois le moteur... Qui reste plusieurs mois sur sa palette car entre temps, je me suis occupé à la réfection complète du moteur d'une 200 DTR (quel super pied ces petites brèles 2 temps) et puis l'hiver, ça caille trop dans le garage.

Début mars, je déshabille la Pan et dans le mois, je demande l'aide mon pote Jacques pour le transfert des moteurs. Changement de la courroie de distribution, transfert de l'embrayage quasi neuf de l'ancien moteur plus 2 ou 3 bricoles, bref, tout devrait fonctionner comme au premier jour.

Début avril, la pétoire est remonté mais j'ai plusieurs soucis :
Fuite au carter inférieur, donc démontage des pots, nettoyage du plan de joint et remontage de l'ensemble avec de nouveaux joints d’échappement.
Résultat ? Ça fuit toujours.

Redémontage des pots, re-nettoyage du plan de joint, repose d'un joint neuf avec badigeonnage à la pâte à joint puis remontage de l'ensemble avec de nouveaux joints d’échappement.
Résultat ? Ça ne fuit plus.

Synchro des carbutes avec une colonne à mercure (enfin un équivalent). Synchro dans les choux grave de chez grave. Réglage, je gagne 1000 t/mn (!?) au ralenti, ça devient à peu près bien, il doit rester des merdes dans les carbus.

Comme le pistolet laser qui mesure la température était de sortie (because fabrication de caramel pour une tarte tatin), je mesure, une idée comme ça, la température en sortie d’échappement. Et la, je me rends compte que le cylindre arrière droit (le 3) ne "donne" pas. Recherche de la panne, ya de l'étincelle, changement de bougie, idem... Je me rends compte que la bougie est humide. Légèrement humide : Pas assez de carburant, circuit de ralenti bouché. Pffff.... Ya 4 carbus en carré avec des tiges de synchro dans tous les sens, je ne veux pas me lancer dans un démontage complet de cette PUTAIN DE RAMPE DE CARBUS DE m*rde ! ! ! ! Donc, utilisation de nettoyant carbu. Ça s'améliore. Je ne sais pas combien de jours j'ai passé la-dessus ! Bref, avec un moteur bien chaud, il n'y a toujours pas de fuite, donc tout va bien. Je considère que la synchro est bonne pour l'instant, je la referais dans 500 bornes.

Avant de tout remonter, je teste l'embrayage qui merdait un peu avant le changement de moteur. Ben, ça m*rde toujours, ce n'est pas tombé en marche. Donc, je purge. Je purge. Je purge. Je purge. Je purge. Je purge. Je purge. 'tain, pourquoi, j'n'y arrive pas ? Ça veut pas le faire avec la méthode traditionnelle, avec le petit outil type feu vert, avec une pompe à vide Mytivac, rien à faire, ça veut pas. Bon, démontage du maitre-cylindre, il est mort. Commande d'un kit de réparation, montage du-dit kit et re-purge et re-purge et re-purge et re-purge. Ben tu sais quoi ? La purge ME PURGE ! ! ! Mais c'est quoi ce truc ! Ça fait 2 jours plein que je merdoie sur ce problème basique de chez basique ! ! ! Bon, reste le récepteur d'embrayage. Pourtant, il est neuf, enfin il a 5 ans et mais pas 1000 km. Et quelques démontages. J'ai dû flinguer le joint. Commande d'un kit de réparation, réception du bouzin et démontage de récepteur. Pour ne pas que le piston tombe, je l'enfonce bien à la main et ça s'enfonce tout seul. Bizarre... Aucazou, je prends la poignée d'embrayage qui n'est plus molle... Après 2 ou 3 manips, la poignée est dure. Je remonte le récepteur sans monter le kit, et test, ça fonctionne. YEAH !

Tout va bien, je remonte les plastiques et goto pour un premier tour dans le lotissement. Ça a l'air de fonctionner. Plus de fuite, un embrayage qui débraye, un ralenti qui augmente régulièrement, prêt pour un vrai test routier. Direction le village voisin par l'ex-Nationale 6, tout va bien. Quoique... J'aurai dû nettoyer mes rétros, c'est trouble. Ah non, ya un peu de fumée... J'arrive derrière une bagnole, je coupe les gaz et là, un gros nuage de fumée me remonte sur la jambe gauche. m*rde, fuite d'huile... Je continue jusque chez les beaux-parents, je leur laisse une belle trace d'huile sur le parking, ça coule à flot à l’arrière gauche du moteur ! ! !

15 km avant panne. J'ai amélioré mon record...

Démontage des plastiques, c'est un joint de couvre-culbu en demi-lune qui a sauté et donc, ça dégueule d'huile. Nettoyage de ce putain de joint et je lui mets un film de pâte à joint, histoire de le coller un peu. Et nouvel essai. Idem. Je n'avais pas remonté tous les plastocs alors j'ai bien entendu le "plop" puis le "pshiiiiiii". Ben oui, même motif, même punition. Je commande un joint neuf et re-test dans la cour. Au ralenti, pas de problème mais dès 4000 t/m, "plop" puis "pshiiiiiii".

Vla un chtit film qui montre les entrailles de la bête et le fameux joint en demi-lune : https://vimeo.com/215329879

Il y a trop de pression venant du bas moteur, la mise à l'air du reniflard est défectueuse ? Pourtant tous les tuyaux sont en place, sont souples et ne sont pas bloqués. Alors quoi ?

En réfléchissant à haute voix avec mon frangin, je me suis dit que la haute pression pouvait venir du haut moteur, genre joint de queue de soupapes. De l'air sous pression monte grâce au piston dans le couvre-culasse et fait péter la demi-lune en caoutchouc. A l'inverse, le piston en redescendant aspire de l'huile qui brule, ce qui fait fumer la pétoire. Oui parce qu'elle fume beaucoup trop. Anormalement.

Le lendemain matin, je décide de commander joint de queue de soupapes et joints de culasse mais je me dis qu'avant de commander, ce serait bien de vérifier sérieusement les compressions.

Cylindre 1 AVD : 4.75
Cylindre 2 AVG : 6
Cylindre 3 ARD : 5.5
Cylindre 4 ARG : 6

Semblable à ce que j'avais mesuré rapidement lors du montage du moteur. Mais c'est faible. Guide de soupape donc. Mais faisons une nouvelle mesure avec un jet d'huile, aucazou.
Cylindre 1 AVD : 10
Cylindre 2 AVG : 9
Cylindre 3 ARD : 9
Cylindre 4 ARG : 9

La, ce n'est plus normal mais ça veut surtout dire que le moteur est mort. Joints de queue de soupapes, cylindres ovalisés, segments fatigués peut-être même pire.

J'en cause avec mon pote Eric qui m'a vendu le moteur. Il me parle du reniflard. Oui bien sûr mais tous les tuyaux sont connectés ! Il me cause d'une boite en plastique noir. Bon, encore une fois, la piste du reniflard bouché me plait bien mais je ne vois pas l’origine de ce circuit. J’ai bien un trou sous la petite boite plastique du capot de filtre à air, un trou qui correspond à un gros tuyau sauf que je n’ai pas de tuyau à cet endroit. Et surtout, un reniflard doit sortir quelque part du carter supérieur, or je ne vois rien qui ressemble à ça. Je suis perplexe…

Je vire le réservoir et les carbus. Mais où se cache ce putain de reniflard ? ? ? Eric m'envoie ces photos de sa machine et là, en comparant les tofs de sa boite et de ma boite, ben ce ne sont pas les mêmes ! Sur la sienne, on voit la sortie du reniflard, pas sur la mienne.

Du coup, coté moteur, il ne doit pas y avoir les mêmes conduits ! En comparant les deux moteurs, sur mon vieux moteur, la sortie du reniflard se fait à l'avant du cylindre avant droit, sortie qui n'existe pas sur le moteur en provenance de mon pote Eric.

Bref, il n'y avait pas de mise à l’air, donc dès la montée en régime et donc en pression, paf le chien.

Le problème est cerné, j'avance ! Yapuka trouver une solution : un nouveau moteur, une vielle boite. Ou encore, un coup de perceuse dans ma boite, un raccord et zou. Dans tous les cas, ça veut dire qu’il faut ressortir le moteur du cadre. Pfffffff...

En cherchant sur mon vieux moteur, il y a bien un endroit. Il y a un bouchon, si on le perce, on y met un raccord et on y pose un tuyau de 8 jusqu’à la boite à air, ça devrait fonctionner ! Sur mon vieux moulbif, cette capsule vissée et son joint torique se trouve au-dessus de l’alternateur. On voit mon doigt à travers. Bref, ça peut le faire.

On est maintenant mi-juin. Démontage avec difficulté sur le moteur d’origine puis Jacques l’emmène à sa maison pour me faire un truc génial : perçage, filetage, scellement et pose d’un raccord puis d’un coude en cuivre. Pas de risque de casse vu qu’il y a de la matière.

Avant de remonter le réservoir, une chtite tof du circuit, on y voit le raccord cuivre et son tuyau en caoutchouc joint par un bout de tuyau d’arrosage orange et les 2 Serflex.

Un premier essai en statique, enfin sur béquille centrale (carbu et réservoir remontés mais sans le boitier de filtre à air) montre un beau souffle en sortie de tuyau, ça semble donc fonctionner. Moteur chaud, je tente des montées en régime, 6000 t/m, les joints tiennent et le souffle en sortie de tuyau est sérieux. Par contre, grosse fumée à l’échappement. Faut dire que j’avais mis une belle giclée d’huile par les trous de bougie, histoire de tester les compressions.

Un deuxième essai et il n’y a plus (ou presque) de fumée à l’échappement.

Remontage du haut de carénage et essai routier. Je retrouve ma moto ! Montée en régime, accélération et mise en charge sérieuse, tout ça sans souci, bref, la modif fonctionne et ça fait plaisir !

Retour at home et inspection du nouveau circuit, il y a juste une perle d’huile à la base du bout de tuyau orange, le Serflex inférieur manque de serrage…

Yapuka remonter le bas du carénage, rouler qq centaines de bornes et refaire une synchro carbu.

Un grand merci à Jacques pour son aide, en particulier pour la modification du bouchon et à Eric pour le moteur :)

/Leon – Content d’avoir retrouvé sa vielle brèle

PS : une virée bécanarde (à un rythme Jolie Balade Tranquille) vient de se terminer avec plus de 400 km de routes de montagnes (Lacets de Montvernier, Col du Chaussy, de la Madeleine, du Mont Cenis, de l'Iseran et du Cormet de Roselend), la pétoire a tenu toutes ses promesses :)

*******************************************************************************************
Je te mets les tofs en vrac.
Image

Image

Image

Image

Image

Image

Image

Image

Image

Image

Image

Image

stefdu30
Invité de l'Amicale
Messages : 20
Inscription : 23 sept. 2017, 11:04
Type de votre moto : ST 1100
Région : Languedoc-Roussillon

Re: Remplacement moteur

Message par stefdu30 » 10 mai 2019, 18:26

Petite question au spécialiste car beau travail de diagnosctic :super: :super:

j'envisage de faire également un changement de moteur car j'ai un gros bruit à bas régime qui semble venir de la boite. Il disparait à l'accélération ou à partir de 50-60km/h. J'ai suspecté l'embrayage car le bruit moins présent existe et disparait si j'embraye, J'ai un décalage de rotation entre la cloche d'embrayage et la roue de 45°. Part contre à bas régime 2000-300tr/min et en seconde, j'ai une vibration de dingue. Je vais essayé de l'enregistrer...

bref j'ai trouvé un moteur pas chers mais de 92 et ma st1100 est de 1997 ! penses tu qu'il se monte ?

merci

Répondre